Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 19:29

Exclusivité de la RVF : les derniers sondages à une semaine des Présidentielles 2012 donnent le vin gagnant !


French-Coloured-Glasses.jpg

 

Les derniers sondages à une semaine des Présidentielles 2012 donnent le vin gagnant !

Le vin est dans la campagne présidentielle  avec les principaux candidats des présidentielles 2012 dont le premier tour aura lieu dans moins d’une semaine.  (source RVF)

 

 

Vin et présidentielle- Nicolas Sarkozy : "la loi Evin n'est pas disqualifiée"

Nicolas Sarkozy considère le vin comme un art de vivre. Selon le candidat UMP à l'élection présidentielle 2012, "il n'a rien à voir avec la "saoulerie"

Nicolas Sarkozy, candidat UMP à l'élection présidentielle 2012.

Vin et présidentielle- Nicolas Sarkozy : "la loi Evin n'est pas disqualifiée"publié le 13 avril 2012

Vous ne buvez pas de vin. Cela a-t-il toujours été le cas ?
C’est une question de goût. En revanche, je connais tout le savoir-faire, l’héritage, le travail qui caractérisent le monde du vin en France. Le vin, c’est un art de vivre, une culture. J’aime entendre parler du vin et écouter les grands amateurs qui en parlent avec passion.

Quelle valeur attachez-vous au choix des vins servis lors des dîners officiels ø?
La cave de l’Élysée est exceptionnelle. Elle contient une série de bouteilles de tous nos grands crus depuis un siècle. Cet héritage se transmet de sommelier en sommelier à la Présidence. Depuis mon arrivée, nous avons élargi la gamme des vins servis, en continuant de valoriser nos crus les plus prestigieux bien sûr, mais aussi en mettant en avant des appellations, des producteurs ou des crus moins connus ainsi que le “bio”. Nous avons aussi offert du vin de la cave de l’Élysée à certains chefs d’État étrangers. Un cadeau très apprécié et aussi très économe pour les finances publiques puisque ces bouteilles ont été achetées il y a de longues décennies.

Lorsque la France vend un Airbus, la nouvelle est toujours largement saluée. À l’inverse, les performances des vins français à l’exportation n’ont pas droit à la même publicité. Est-ce logique ?
Je trouve cela d’autant moins logique que depuis cinq ans nous avons accompagné les efforts de la filière pour retrouver sa place de leader dans le monde. La viticulture française a regagné, en 2011, la place de première exportatrice mondiale en valeur. Une magnifique performance.

 

" BOIRE JUSQU'À TOMBER, C'EST CE QUE DÉSIGNE L'EXPRESSION BINGE DRINKING, C'EST STUPIDE "

Le directeur de l’Institut national du cancer (INCa), a affirmé : « Le vin est cancérigène dès le premier verre ». Comment la France peut-elle vendre son vin à l’étranger en tenant de tels propos ?
Heureusement que l’État rémunère des savants, des experts dont la parole est libre et qui sont indépendants de lui. Cela ne veut pas dire qu’ils ont forcément raison. Mais imaginez un instant un pays dans lequel les savants, les experts, les chercheurs, les médecins n’auraient pas de liberté de parole ! Je ne suis pas médecin. Je constate qu’aujourd’hui, en l’état des connaissances, il existe un consensus sur le fait que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool est la deuxième cause de mortalité évitable par cancer après le tabac. Nous devons mener des politiques de prévention adaptées.

Justement, la loi Évin n’a pas enrayé la montée de l’alcoolisme chez les jeunes (le sinistrebinge drinking). Faut-il la réformer ?
Les habitudes de consommation d’alcool ont changé sous l’influence des pratiques anglo-saxonnes. Le vin en France est convivial et les pratiques qui se répandent chez les jeunes ne sont ni conviviales ni chaleureuses. Elles sont dangereuses. Boire jusqu’à tomber, c’est ce que désigne l’expression binge drinking, c’est stupide. Il faut mettre en œuvre une politique de prévention adaptée. Cela ne disqualifie pas pour autant la loi Evin. Le vin est chez nous un art de vivre, un patrimoine, une culture. Il n’a rien à voir avec la “saoulerie”.

 

 

Vin et présidentielle- François Hollande : "Nicolas Sarkozy a sacrifié la filière viticole"

François Hollande reproche à Nicolas Sarkozy d'avoir "favorisé l'abandon des droits de plantation". Le candidat socialiste à l'élection présidentielle 2012 dit vouloir "trouver des débouchés pour le vin français"

François Hollande, candidat PS à l'élection présidentielle 2012.

Vin et présidentielle- François Hollande : "Nicolas Sarkozy a sacrifié la filière viticole"

publié le 13 avril 2012

Le candidat socialiste que vous êtes est-il amateur de vin ?
Oui, comme de nombreux français, je suis séduit par l’excellence des vins de notre pays. J’apprécie ladégustation dans le cadre amical ou familial. Ce sont toujours pour moi des instants de convivialité, de partage, de découverte. Il m’arrive d’ouvrir une bonne bouteille pour célébrer de grands événements, tels qu’une victoire politique. Si je suis élu, mes proches et moi fêterons cette victoire autour d’un bon vin français.

Le vin, est-ce de l’agriculture ou de la culture ?
Les deux, bien sûr. La filière viti-vinicole est un bon exemple économique : des productions de qualité et diversifiées, durables et performantes, attachées à des territoires, répondant à la fois à une demande locale et à l’export, sources de revenus pour les exploitants. C’est un modèle à décliner pour construire un pacte productif sur l’ensemble de l’agriculture et de l’agroalimentaire français. Le vin est aussi un pilier incontournable de la culture française, celle du bien vivre, du partage, de la convivialité.

" UN CANDIDAT SE DOIT DE DÉFENDRE L'UN DES FLEURONS DE LÉCONOMIE FRANÇAISE, EN SE BATTANT CONTRE LA BANALISATION DE LA PRODUCTION VITICOLE"

Mais ce patrimoine est en crise…
La filière viticole a été sacrifiée par Nicolas Sarkozy qui a favorisé l’abandon des droits de plantationet fragilisé la vigne française. Il faudrait se mobiliser pour inscrire les droits de plantation comme une règle pérenne de la Politique agricole commune. À l’échelle nationale, priorité doit être donnée à la régulation. Structurer la production, veiller sans cesse à sa qualité et encourager la contractualisation collective sont les meilleures armes pour éviter les crises et permettre aux exploitants de vivre de leur travail. Trouver des débouchés pour le vin français, c’est enfin assurer la promotion de l’excellence de nos productions à l’international.


Et se dire aujourd’hui amateur de vin reste tabou dans la classe politique…
Chacun ses choix. Pour ma part, je revendique mon goût pour le vin. Être amateur de vin, c’est apprécier – avec modération bien sûr – et partager un produit d’excellence, à forte valeur ajoutée et un excellent ambassadeur de notre pays à l’étranger !

Que doit dire un candidat à l’Élysée au monde du vin français ?
Il se doit de défendre l’un des fleurons de l’économie française, en se battant contre la banalisation de la production viticole.

 

 

Vin et présidentielle- Jean-Luc Mélenchon : "la France doit devenir la championne des vins issus de raisins bio"

Jean-Luc Mélenchon défend "une viticulture paysanne d'excellence". Le candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle 2012 souhaite poursuivre "la conversion écologique et qualitative de la viticulture française".

 

Jean-Luc-M%C3%A9lenchon.jpg

 

 

Lorsque la France vend un Airbus, la nouvelle est toujours largement commentée. À l’inverse, les bonnes performances des vins français à l’exportation (10 milliards d’euros d’excédent commercial en 2011) sont peu relayées par les élus. Trouvez-vous cela logique ?

La défense du vin français est une bataille culturelle autant qu’économique. On soutiendrait mieux les vins français en défendant leur qualité et leur spécificité territoriale plutôt qu'en copiant les vins américanisés à bas coût qui déferlent sur le marché mondial. Il existe une bataille mondiale pour imposer des standards de goût. Le vin subit de plein fouet la course au gras et au sucré de l'industrie agro-alimentaire anglo-saxonne. Contre cette mac-donaldisation du goût, la France doit lutter au niveau international pour un haut niveau d'exigence qualitative dans la production des vins d'appellation. Il faut lutter contre les tendances actuelles au dumping par la course aux surfaces sur des terroirs non qualitatifs, la montée des rendements par l'irrigation et la vinification industrielle. La France doit défendre une viticulture paysanne d'excellence et devenir la championne mondiale des vins issus de raisins cultivés en bio. Le mouvement coopératif  doit en particulier être soutenu pour poursuivre cette conversion écologique et qualitative de la viticulture française. Il est le meilleur rempart économique contre le recul de l’emploi viticole et la baisse du nombre d’exploitations. Mais pour cela les marchés et les prix doivent à nouveau être encadrés à rebours de la dérégulation actuelle dans laquelle le vin français a tout à perdre.


Le professeur Dominique Maraninchi, alors directeur de l’Institut national du cancer (INCa), a affirmé : « Le vin est cancérigène dès le premier verre ». Que valent les efforts de la France pour exporter son vin si des personnalités rémunérées par l’Etat tiennent de tels propos ?
D’autres avis scientifiques et médicaux moins catégoriques existent et s’expriment dans le débat public. Je note que le fondateur et premier président du même Institut, le cancérologue David Khayat de la Pitiè Salpétrière, considère qu'une consommation modérée de vin n'est pas cancérigène. Nous devons surtout veiller à ce que les choix de santé publique ne soient pas pris en otage par des lobbies, qu’ils soient d’inspiration hygièniste et prohibitioniste ou au contraire liés à des intérêts commerciaux. Je rappelle d’ailleurs que le marketing agressif et consumériste vient plus de l'industrie des alcools fortsque des producteurs de vin. Et la lutte contre les addictions doit être globale et ne pas laisser de côté les médicaments et notamment les psychotropes dont les prescriptions massives sont un désastre de santé publique largement méconnu.


La loi Evin a été votée il y a vingt ans. Elle n’a pas enrayé la montée de l’alcoolisme chez les jeunes (notamment le binge drinking). Doit-on en conclure que cette loi n’a pas atteint son objectif ?
Un bilan public, argumenté et raisonné doit être fait de cette loi pour la rendre plus efficace. Il ne faut pas baisser la garde contre l’alcoolisme qui est un fléau de masse. Mais le développement des addictions chez les jeunes est un des symptômes de la précarité qui est devenue le seul horizon social desjeunes générations. Le saccage libéral de la protection de l’enfance et de l’éducation nationale aggrave cet abandon des jeunes. Le Front de Gauche veut abolir ce précariat pour sortir notre peuple de la peur du lendemain dans la formation, l’emploi, le logement, la santé. Dans tous ces domaines, notre programme « l’Humain d’abord » propose des solutions concrètes pour répondre aux besoins fondamentaux des jeunes.


" POUR GARANTIR LA QUALITÉ (DU VIN FRANÇAIS), ON NE PEUT PAS (LE) FAIRE N'IMPORTE OÙ ET N'IMPORTE COMMENT "


Que pensez-vous de la suppression actée à Bruxelles des droits de plantation ?
La production viticole française repose sur une régulation collective très poussée qui a permis de développer la qualité des vins français. Pour garantir cette qualité, on ne peut pas faire du vin n’importe où et n'importe comment. La fin des droits à plantation est la déclinaison dans la viticulture du principe de la concurrence libre et non faussée qui régit le traité européen. Elle entraînerait la dérégulationcomplète du secteur. Elle menacerait directement la qualité des vins et condamnerait les exploitations familiales et artisanales au profit d'une viticulture productiviste qui privilégie grandes surfaces ethauts rendements aux dépens des terroirs qualitatifs. A terme c'est tout le système des appellations d'origine contrôlée qui serait menacé. Nicolas Sarkozy a beau jeu de s'opposer aujourd'hui à l'application de cette réforme alors qu'il en a soutenu le principe en 2008 au niveau européen.


Que pensez-vous de l’accord européen sur les vins bio ?
C’est un accord à minima dicté par les grands groupes qui veulent augmenter leurs profits en commercialisant une quantité beaucoup plus importante de vins bio. Les consommateurs en sont en effet très demandeurs. Et à juste titre puisque la viticulture est le premier utilisateur de pesticides enagriculture. Malheureusement la qualité recherchée ne sera pas au rendez-vous. Car le cahier des charges des vins bio ne fixe pas des exigences suffisantes par rapport aux  autres vins. C’est un exemple typique de l’harmonisation par le bas auquel nous conduit l’Europe libérale dans tous les domaines.


Quels vins aimez-vous partager ?

J’ai longtemps privilégié le Bordeaux comme valeur sure. Mais j’ai découvert depuis quelques années certains excellents crus du Beaujolais, notamment de délicieux Saint-Amour. 


o

 


 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ronan
commenter cet article

commentaires

quel est la meilleure mutuelle 18/04/2012 17:48

c'est intéressant cet article

rockandlaw 18/04/2012 12:53

Salut,

super l'article ! C'est le genre de sujet rafraichissant qu'on entend pas du tout parler !

bonne journée :)

Présentation

  • : confraria do vinho francês
  • confraria do vinho francês
  • : le blog de la confrérie du vin français au Brésil... o blog da confraria do vinho francês no brasil
  • Contact

proverbio do dia...

 

 

 

j'ai découvert que ce ne sont pas deux mais trois fleuves qui arrosent Lyon...
"Lyon est une ville arrosée par trois grands fleuves : le Rhône, la Saône et le Beaujolais. "
Léon Daudet


Se, às vezes, bebemos para esquecer... Degustar é, sempre, um momento para se recordar... 
Philippe Faure-Brac, melhor sommelier do mundo 1992 (eleito no Rio de Janeiro - que sorte!!!!)

Si parfois on boit pour oublier ...on goûte toujours pour s'en souvenir...
Philippe Faure-Brac meilleur sommelier du monde 1992 (couronné à Rio de Janeiro...quel hasard!!!)

 

Recherche

dois artigos por semana

Uma ves por semana vou apresentar uma videira ( "cépage")
uma uva diferente e simbolica do vinho frances e
tambem  um vinho carateristico da viticultura francesa.

compteur

 visiteurs

proverbios

La bière est oeuvre de l'homme, le vin est l'oeuvre de Dieu

A cerveja é obra do homem,o vinho a de Deus.

ce qui sous entendrait que quand on comprend le vin on comprend mieux Dieu?



Il y a davantage de philosophie et de sagesse dans une bouteille de vin que dans tous les livres.

Louis Pasteur

sur le principe je suis assez d'accord mais cela dépend quand même de la qualité du vin!!!




Há mais filosofia e sabedoria dentro de uma garrafa de vinho que dentro de todos os livros.
 
Louis Pasteur


A princípio, estou plenamente de acordo, mas  depende da qualidade do vinho!!!


«On distingue dans l'eau son propre visage


O vinho é a coisa mais civilizada no mundo
François Rabelais

Qui bon vin boit, Dieu voit

Bebendo bom vinho, se vê deus

Il existe cinq bonnes raisons de boire du bon vin : l’arrivée d'un hôte, la soif présente et à venir, le bon goût du vin et n'importe quelle autre raison.    Proverbe italien


Tem cinco boas razoes de beber bom vinho : a chegada de um amigo, a sede presente e a vir, o gosto bom de vinho e qualquer outra razão . Provérbio italiano



"O bom vinho solta as línguas e os corações."


Le bon vin délie les langues et les coeurs...

 

 


 

;
mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre.»  
(Proverbe français) 

Na agua reflete-se o proprio rosto,
no vinho revela-se o coraçao do outro
."
(Provérbio francês
)

Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin,
il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.

Oscar Wilde

Para conhecer a origem e a qualidade de um vinho,
não é necessário beber o barril inteiro.
Oscar Wilde


Le vin est ce qu'il y a de plus civilisé au monde.

François Rabelais